Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 09:52

... equality.

J'ai ENFIN pu voir ce flim (qui n'est pas un flim sur le féminimse) qui parle seulement de justice,

et d'une bataille pour obtenir quelque chose de NORMAL.equal_pay.jpg

Je ne vous mettrai pas l'une de ces bande-annonces fadasses qui ne retranscrivent franchement pas l'ambiance de ce film.

Je parlerai juste de Sally Hawkins tremblante tout le long du film, de ces nombreuses femmes qui pleuraient dans la salle de projection, de ces rares hommes présents mais qui tous opinaient du chef, et de mon sentiment d'inachevé en sortant de la salle, quand tout ça m'a paru si ENCORE d'actualité...

 

Ce n'est malheureusement pas un film sur les années 50 qui nous parait grotesquement moyen-ageux aujourd'hui.

J'ai récemment eu l'occasion de fermer ma gueule devant une ancienne "MLF" qui affirmait naïvement que la génération de nos mères avaient fait tout le boulot, et que nous, jeunes femmes émancipées n'avions plus à nous battre.

Que dire devant un esprit aussi obtu ? Certes, nos mamans/tantes nous ont fait réellement avancer, mais bon dieu, la bataille est tellement loin d'être gagnée !.. Et par bataille je n'entends pas suprématie, mais bien simple égalité.

 

Aujourd'hui encore, des femmes qui ne tendent pas à réfléchir un tant soi peu par elles-même m'affirment yeux dans les yeux, que oui je serai moins payée que l'homme que je remplace parce que "c'est comme ça, tu comprends ?" Non, non je n'comprends pas. Jeune femme en question, tu comptes avoir des enfants un jour ? J'espère que tu aura une fille avec un peu plus de jugeote, qui choquée par l'immobilisme de sa propre mère à sa propre cause, décidera ELLE de se remuer un peu plus les fesses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bambiii
commenter cet article

commentaires

Koulou 03/02/2012 15:09

Eh bien oui, comme je milite pour l'égalité je suis souvent qualifié de féministe, mais non, il s'agit bien d'égalité... Et on en est encore si loin ! Mon tome deux parle tout du long des
inégalités persistantes entre hommes et femmes, entre autre, car ce n'est pas le seul thème de l'album. Je suis vraiment heureux cependant d'avoir pu en parler aussi en détail dans cet album.
J'avais ça sur le coeur depuis trop longtemps. J'aimerais voir ce film.

globule 29/06/2011 20:51


Travail égal, salaire égal. Mais précisons une chose, travail ou poste car j'ai surtout l'impression qu'on parle toujours de poste égal. Or, il y a une différence entre le travail fourni et le
poste désigné à l'embauche. Pourquoi deux ouvriers ou deux cadres de même niveau devraient avoir le même salaires ? Si l'un travaille mieux que l'autre ne devrait-il pas en être récompensé ? Donc
si un homme et une femme ont le même poste, pourquoi la femme qui fait un travail de meilleur qualité que l'homme devrait avoir le même salaire ? Pourquoi ne devrait-elle pas avoir un salaire plus
élevé pour la récompenser de son bon travail ? Et vice-versa. Le problème vient surtout d'un manque de respect et de considération du travail fourni. Je pense qu'au lieu de demander un salaire égal
si qui peut être difficilement justifiable (surtout s'il y a mauvaise foi de certaine(s) partie(s)), vous devriez demander le même respect et la même considération pour votre travail et le salaire
équivalent devrait venir de lui même.


armel h 23/06/2011 10:51


"Le féminisme est un antisexisme, il combat pour l'égalité homme / femme. Donc par exemple pour que les femmes aient des salaires équivalents à ceux des hommes"

Alors ça ne s'appelle pas le féminisme, cela c'est la vertu de justice et d'équité. Ou en tout cas c'en est une des applications.

Ce qui se proclame "féminisme", par contre, ça nous donne par exemple des campagnes du genre "osez le clito" : moche, raté, et complètement à côté de la plaque ("regardez, nous, les femmes, on est
capables d'autant de sensibilité et de poésie que des supporters du PSG*" ;
on comprend que certains soient peu enthousiastes. :-/



(*pour les supporters du PSG sensibles : mettez un autre club à la place)


La Flemme 22/06/2011 14:38


C'est étonnant cette confusion récurrente sur le féminisme. Le féminisme est un antisexisme, il combat pour l'égalité homme / femme. Donc par exemple pour que les femmes aient des salaires
équivalents à ceux des hommes, mais également pour que par exemple les hommes aient le droit de pouvoir sortir tôt du boulot pour aller chercher leurs mômes à l'école sans passer pour des
feignassses faibles et dévirilisées. Etre féministe, c'est se battre pour que chacun, homme comme femme, ait le droit de sortir de la petite boîte dans laquelle on voudrait l'enfermer en fonction
d'un détail chose aussi insignifiant et aléatoire que son sexe de naissance.
En gros, tout le monde a à y gagner, en égalité et en liberté.
C'est tout simple :)


céki 21/06/2011 15:19


Reagan > A propos de la garde d'enfant, je te répondrai que ce sont le plus souvent les femmes qui prennent un congé parental alors que le congé paternité existe (je n'en connais pas les
modalités par contre). Peut-être faut-il regarder lequel des deux parents a daigné s'occuper du bébé pour accorder la garde? En tenant compte bien sûr des obligations de chacun: il y a des postes
dont il doit être plus difficile de s'absenter.
Bien sûr, prendre un congé ne dit pas tout sur la capacité à s'occuper d'un enfant, mais cette mentalité devrait changer.

En ce qui concerne l'égalité au niveau de la garde et de l'éducation des enfants, ainsi qu'au niveau du travail des parents, les stéréotypes sont ancrés depuis des décennies. C'est pas une raison
pour laisser ça comme ça.

Bambiii > Bel article. J'irai peut-être voir ce film.


Reagan 18/06/2011 08:19


Bof le comunautaridsme victimaire ne m'a jamais touché. Je te ferais grace de ne pas parler de l'échec scolaire qui touche principalement les garçons tu me dirais que c'est bien fait pour eux
qu'ils feraient mieux de travailler,
Que c'est normal que lse filles dominent à l'unif et quand ce n'est pas le cas dans une filiére c'est un scandale. comme les filiéres scientifiques. Des gardes d'enfants dans les divorces qui sont
quasi systématiquement confiées aux méres et des pére qui contentent de les voirs un week end sur deux tu me dirais que c'est bien fait pour eux que la mére et la mieux placé pour les éduquer et
que le pére mérite ça pour n'avoir pu garder sa femme.
Je ne ferais pas de la peine non plus en te disant que l'écart salariale est largement surévalué comme l'a prouvé un prof d'unif américain cité par Edward Behr dans le livre "une amérique qui fait
peur" livre sur le gauchisme américain.
Et oui on peut facilement trouver, quelque soit son sexe, des raisons de se plaindre. La positiion de victime a pas mal d'intérets. On peux toujours réclamer plus d'aide de l'état qui serait la
pour "réduire les inégalités".
Bref je te laisse je sens déja la bave de monter au lévres.


kirikou 17/06/2011 15:21


J'ai accompagné ma copine, du coup, j'ai eu du sexe très égalitaire en rentrant.

Sinon, la prochaine bataille est un peu différente. "We want age equality?" Ou pourquoi faut-il attendre d'être vieux pour avoir un travail qui paye les loisirs en plus des factures... (et c'est
pas un pauvre 5% d'écart à poste égal la différence d'âge, c'est un bon 150%)


gerek 16/06/2011 19:18


oula sa part loin sa : perso je laisse les machs et les féministes se mettre sur la gueule.
Le monde sera plus tranquille sans eux (d'ailleurs si vous pouviez aussi embarquer les fous de dieux de tout poils se serait cool).
Encore une guerre sans fin où des deux côtès domine la bétise et l'ennui... bye bye et vive les gros chats cannibales


Enclume des nuits 16/06/2011 19:01


Je m'explique mal le titre français puéril en anglais.


Don Jujuan 16/06/2011 17:16


Nous voulons du sexe...
... également !

Quoi? Hors sujet "Machistador", moi ?!

En tout cas, merci à toi Nicolas pour tes éclaircissements scientifiques et lucides... Merci de la part d'un gars qui ne lit jamais jusqu'au bout ;)


Bambiii 16/06/2011 17:08


Nicolas > sincèrement : j'ai plissé les yeux et entamé un splendide duck-face menaçant jusqu'au "Vous avez le droit de vote alors de quoi vous plaignez-vous, je vous le demande ?" qui faisait
TROP, et pas concéquent, en effet : "pffff il est con çui là!!" mais oué, merci de dégonfler le truc !!
et merci de me lire, aussi ! :)


Nicolas 16/06/2011 16:55


Comment dire cela simplement ? Je trouve aberrant qu'aujourd'hui, au 21ième siècle, les femmes se sentent encore le besoin de se mettre au même niveau que les hommes. Cela n'a jamais été le cas et
ne le sera tout simplement jamais. Cessez un peu de vous lamenter sur votre situation qui n'est, avouez-le, pas si mal que ça. Vous avez le droit de vote alors de quoi vous plaignez-vous, je vous
le demande ?

Prenons les salaires comme exemple : l'origine de la différence de est toute simple: l'endurance. Nous autres, membres de la gente masculine, sommes pourvus de bien plus de globules rouges que vous
ce qui permet à notre sang de fournir plus d'énergie à notre corps et donc de nous faire travailler plus rapidement/longtemps/efficacement. De plus, l'alimentation de notre cerveau se faisant
également plus efficacement, notre intelligence est supérieure. Sachant cela, comment ne pas comprendre qu'à poste égal, l'homme soit mieux payé/reconnu qu'une femme ?

Je vous souhaite d'y réfléchir bien posément.

PS: commentaire à prendre au 42ième degré, ne m'attendant absolument pas à ce qu'il soit validé (et il ne vaudrait certainement pas vu les insultes qui pourraient fuser de la part de personnes
n'ayant pas pris la peine de lire en entier), je voulais juste te faire bondir/sortir les yeux des orbites pendant 5 minutes avant de te faire soupirer "pff il est con çuila" :p

PS2: Je suis régulièrement ton blog et pour reprendre une phrase célèbre : j'aime beaucoup c'que vous faites ! Bonne continuation !


helyette 16/06/2011 01:40


Je pense que subsite dans l'inconscient collectif l'idée que dans un couple le salaire de la femme est un salaire "secondaire", et que lorsqu'une femme, par exemple, est marié avec un homme sensé
"bien gagner sa vie", on pense qu'au fond elle n'a pas besoin de travailler. Un homme au même poste sera payé plus, car lui, chef de famille, a une famille à nourrir. D'ailleurs, lorsque dans une
entreprise il y a des licenciements c'est un critère de choix. Avec les foyers monoparentaux ça évolue, mais on dit souvent "elle a quelqu'un", alors qu'on ne se posera pas la question pour un
homme. Les idées sont dures à changer.


Bambiii 15/06/2011 23:21


armel h > non tu ne pinailles pas ! :) je suis d'accord, mais là en l'occurence, c'est "vie de meuf". Ceci dit, je m'demande si dans le lot, y a pas eu quand même quelques extraits de sexisme
contre l'homme ?..


armel h 15/06/2011 22:48


Ce que je voulais souligner, c'est : pourquoi est-ce que "sexisme ordinaire" désignerait forcément et uniquement, pour les concepteurs du site, le dénigrement de femmes par des hommes ?


"Sexisme ordinaire", cela devrai montrer, viser, ce qu'il y a de malheureux et de révoltant dans le dénigrement mutuel quotidien entre des femmes et des hommes.
Là, leur démarche revient à affirmer que le sexisme, le dénigrement et la violence verbale, ce serait forcément toujours et en permanence contre des femmes. Alors que non.
(ttention, là je parle bien du dénigrement, du sexisme, plus du tout des salaires)


J'ai peut-être l'air de pinailler mais en fait non.


Bambiii 15/06/2011 21:14


armel h > on est bien d'accord, c'était (en plus de rétrograde) hors-sujet. On parle bien ici d'égalité de salaires.
De plus, j'ai bien précisé que le jour où j'ai été confrontée à cette injustice, j'avais une femme en face de moi.

Par ailleurs, mon illustration décrit que ce film n'est pas un film de "chiennes de garde". J'ai repris expres ce terme qui laisse figurer des femmes pretextant leur superiorité face aux hommes.
J'ai trouvé que bien au contraire, ce film parle d'avoir droit à quelque chose de normal. Rien d'extraordinaire, mais une bataille de tous les jours. Féministe ? si vous voulez. Faut-il encore
débattre sur la définition de ce mot ? (je repense au commentaire très juste de HoBBeS)

Pour "VieDeMeuf" (et non "de femme") c'est fait pour le jeu de mot des initiales identiques de "VieDeMerde".
Les post ne sont pas tous écrits par des femmes : Des tas d'hommes pensent la même chose et sont tout aussi ulcérés que nous de cette hypocrisie sociale.
Un des derniers post parle (comme mon anecdote) d'une FEMME encore persuadée qu'il n'y a que les hommes qui bricolent. Bref, je suis assez d'accord avec leur appellation de "sexisme ordinaire" ; au
contraire !

helyette > On ne sera jamais parfaites ! Mais que c'est déculpabilisant de s'entendre dire que OUI, il y a en effet encore du boulot, et que nous ne sommes pas de petites ingrates jamais
contentes ! :)


helyette 15/06/2011 20:55


Mon père disait que si les femmes ne travaillaient pas il y aurait moins de chômage, et aussi qu'une fille n'a pas besoin de faire des études pour tenir son intérieur, car trop intelligente elle
risquait de se rebeller contre son mari, lui désobéir, et travailler lui être infidèle.Ce n'était pas chez les talibans, mais en France il y a 40 ans. Quelques années plus tard, mon mari m'a fait
abandonné mon travail car il ne supportait pas une femme qui fasse une carrière commerciale. Je ne fut ni une bonne fille, ni une bonne épouse. IL y a encore du boulot les filles !


armel h 15/06/2011 20:54


enfin en fait je revenais juste après avoir jeté un œil à "vie de meuf" (pourquoi "meuf", d'ailleurs ?) ("vie de femme" c'était trop réac ?) :

Dans le paragraphe explicatif, il est écrit :
"Nous avons ouvert ce blog pour partager et mettre en lumière le sexisme ordinaire."

Soit. Louable objectif.
Mais ça s'appelle "vie de meuf", et on n'y lit que des plaintes de femmes qui croisent des hommes machistes.

Est-ce qu'il n'y a pas un détail gênant quelque part ?
(oui, dans le paragraphe explicatif, oui. là. voilà.)


(mais, évidemment, là, on s'écarte complètement du sujet des inégalités de salaire)


armel h 15/06/2011 20:48


Il y a 2-3 choses dans ce qu'écrit Tom qui sont justes...
...mais ça n'a rien à voir avec l'égalité de salaire.

Que ça soit un brin exaspérant de voir toujours l'homme décrit comme le fasciste de service et la femme forcément innocente et indemne de tout défauts, soit -
- mais bon là, s'agissant d'égalité de salaires, ça n'est pas la question : une inégalité de salaire à travail égal demeure une inégalité de salaire à travail égal, quoiqu'on puisse penser par
ailleurs des différences et de la complémentarité des sexes.

Qu'il y ait moins de femmes dockers ou routiers que d'hommes (et encore pour les routiers faut voir), ça ne veut pas dire que celles qui le sont doivent gagner moins : où est le raisonnement
logique là-dedans ?


D'ailleurs faut pas tout mélanger : oui, avoir une employée femme implique qu'elle puisse, peut-être, un jour, demander un congé de maternité, et ça implique de la remplacer, et ça implique des
contraintes ;
mais, ça, objectivement, ça permet de comprendre pourquoi le patron ou la patronne tire un peu la tronche quand on parle de bébé, au lieu de sauter au plafond ; ok ; on est humains, quoi ; pas
toujours facile de garder par devers soi ses soucis bassement matériels ;

mais on ne voit pas bien en quoi ça justifierait une inégalité des salaires À TRAVAIL ÉGAL - ce qui est objectivement une injustice flagrante.


C'est pas parce que certaines hurlent au loup à tort et à travers qu'il faudrait en conclure qu'il n'y a pas de loups du tout.


Bambiii 15/06/2011 19:12


tom > Dooonc, si j'ai bien compris la trame de ce commentaire, au lieu de réclamer justice par égalité de salaire pour travail égal (car c'est bien de celà qu'il s'agit) il faudrait que nous,
sexe faible (faible, car on ne peut pas travailler dans les ports ??? les femmes musclées n'existent pas ? Manifestement, nous n'avons même pas les mêmes muscles dans le corps, ça alors. grande
nouvelle) Bref, nous sexe faible, ferions mieux d'accepter nos différences et de nous rendre compte qu'on est faites pour enfanter, et de représenter un risque pour le patronat, donc de pas trop la
ramener, les hommes sont déjà bien sympa de nous laisser signer nous-même nos cheques.

Alors j'extrapole un chouill', mais on n'est pas loin, hin.

J'ai pourtant souligné qu'on ne parlait pas ici de suprématie d'un des 2 sexes, mais du même salaire pour un même travail.

♦Sachez 1erement que toutes les femmes ne veulent pas forcement d'enfant, ça reste un choix de vie.
♦L'homme peut se prendre un congé paternité, ce n'est pas l'apanage des femmes.
♦Nous sommes en effet tous différents, là n'est pas le sujet.
♦si une femme fait les mêmes études ou le même entrainement physique qu'un homme, ces 2 individus devraient être traités de la même manière. ça parait évident, mais pas pour tout le monde.
♦Oui on est dans un pays civilisé, c'est pas la guerre, on va pas se plaindre. C'est pas une raison pour ne pas faire avancer ce qui n'avance pas. Ça porte le doux nom de "progrès". Et faut y
mettre un peu du sien.
♦et sachez monsieur, pour finir, qu'un "chacun sa place" est très rétrograde et mal venu. Je ne félicite guère votre maman pour cette éducation vieille école dont elle-même a probablement du
souffrir.

Bien l'bonsoir.


tom 15/06/2011 18:39


yop, je suis passé par là et j'ai lu ce post et ses commentaires. Un sujet qui m'interpelle autant que vous je crois. Je n'ai pas vu le film, désolé si je suis complètement "hors sujet", mais au vu
des commentaires, voici ce que je pense de "tout ça":

j'ai le sentiment que la recherche de "cette" égalité là ne prend pas compte des choses essentielles telles que ce que sont les femmes et les hommes et par quelles différences ils se caractérisent,
ni même du monde dans lequel on vit.

D'un autre côté, je peux vous affirmer que beaucoup d'hommes se plaignent du comportement des femmes en général. Le pouvoir qu'elles ont sur certaines parties de leur relation (amicale et/ou de
couple), leur monopolisation des "sentiments", de la fragilité, de la peur, etc...

Je pense aussi que beaucoup de femmes se cachent derrière ces "guerres pour la femme", cette misogynie, pour ne pas faire d'efforts sur elles-mêmes et surmonter leurs propres peurs, les mêmes que
les hommes ont mais à qui, il faut aussi le reconnaître, on a bien souvent interdit (d'une manière ou d'une autre) de dévoiler, montrer, reconnaître.

Il n'est pas question de jeter la faute sur l'un ou sur l'autre ni de se morfondre sur le sort de qui que ce soit, mais plutôt, je pense, de regarder clairement quelles sont les différences qui
nous caractérisent pour comprendre où nous en sommes actuellement, pourquoi nous fonctionnons comme çà.

Maintenant, un homme ou une femme qui a besoin de rabaisser ou de "restreindre" la liberté de quelqu'un d'autre (que ce soit une femme ou un homme) n'est, généralement (je pense à l'esclavage par
ex où il n'est pas forcément question de bonheur), pas une personne heureuse. De ce point de vue là, il n'est peut être plus nécessaire de se "battre" contre ces choses. Peut être d'apprendre à se
respecter sois d'abords (ses peurs, ses craintes, ses envies, ses devoirs, sa situation...) pour ensuite, et petit à petit, construire quelque chose qui vous convient mieux et surtout, par rapport
à ce qu'il vous est possible de faire (en tant qu'homme ou femme, nous n'avons bien souvent pas les mêmes capacités physiques, par ex... mais aussi mentales, affectives, psychologiques, tout ça
étant lié...)

On parle très peu des femmes qui ont un comportement irrespectueux envers les hommes, mais il y en a, et beaucoup, et elles le font là où elles en ont le pouvoir (forcément...), parce qu'elles en
ont, du pouvoir, seulement il est généralement différent de celui des hommes. Et c'est là qu'il est à mon avis important de s'arrêter. Les femmes comme les hommes ont des capacités, seulement
certaines, parfois ou souvent, diffèrent, et ce, pour de bonnes raisons (ou par hasard... tout dépend de quelle théorie de l'évolution on se sent le plus proche)

Pourquoi se "battre" pour une égalité qui n'a pas lieu d'être alors ? Les gens ne sont pas égaux, ils se complètent.

Si on va dans votre sens, il serait facile alors de demander à voir plus de femmes travailler dans les ports et faire un boulot qui requiert des bras d'aciers et qui torture le corps à longueur de
journée, pendant que les hommes, eux, font les courses tranquillement ou tapotent à la machine en se souciant de quelle couleur ils vont repeindre leurs ongles.

Si cela ne se passe pas comme ça, ce n'est à mon avis pas pcq les hommes on restreint l'accès aux femmes dans les ports...


Des femmes se font maltraiter, mais des hommes aussi.
Les femmes ne sont pas parfaites non plus, loin de là.

Pour reprendre le sujet des femmes encore moins bien payées que les hommes:
oui il est peut être vrai que cela soit le cas, mais c'est sans tenir compte, par exemple, des restrictions de la femme. Il ne faut pas oublier qu'elle a la capacité de donner naissance et que de
ce fait, cela peut la rendre incapable de travailler (non pas qu'elle doive le faire) pendant un laps de temps assez conséquent. D'un point de vue économique, pour une entreprise comme pour la
société, c'est lourd à gérer, car d'une part, c'est un travailleur en moins et il faut trouver quelqu'un d'autre en remplacement (et trouver quelqu'un de compétent n'est pas évident) et d'autre
part, dans nos pays, des indemnités sont parfois prévues pour la femme enceinte. Du point de vue de l'employeur, peu importe ô combien de mettre un enfant au monde est merveilleux et magique, c'est
une double pénalité.

Alors cela ne vous parle peut être pas, vous vous foutez peut être complètement de ces "capitalistes" et de leur argent ou alors cela vous semble "normal", mais le jour où vous aurez à gérer une
entreprise, de la faire fonctionner et pourvoir aux salaires de plusieurs personnes, et ce, chaque mois, tout en tentant de tenir la route, parce qu'on vit, qu'on le veuille ou non, dans un monde
de concurrence, il y a de fortes chances que vous penserez différemment.

Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Mais qu'est ce que l'égalité ? pourquoi prétendre que nous sommes tous pareils ?
Nous n'avons pas les mêmes facultés, les mêmes possibilités, les mêmes désirs, les mêmes convictions. Certains vont vouloir travailler plus que d'autres, et d'autres seront plus malins que
certains, certains auront des règles, les empêchant de faire certaines choses, d'autres pas, etc...

Oui, je pense aussi qu'il y a un travail à faire, celui d'apprendre à accepter qui on est, pour nous même, et ensuite pour les autres. S'accepter sois pour ensuite apprendre à accepter les autres.
Et cela, aussi bien pour les hommes, que pour les femmes. Ensuite, je crois qu'on atteindra cette "égalité", permettre un échange égal, entre hommes et femmes notamment, parce qu'on aura compris et
affirmé (sans reproches, sans peur de refus) qui nous sommes, ce dont on a besoin et ce que l'ont peut apporter, en toute honnêteté.

Mais qui est capable d'une telle honnêteté ? même avec toutes les libertés du monde, il sera, je pense, toujours nécessaire de faire un énorme travail sur sois même pour atteindre cette honnêteté,
de laquelle, à mon sens, découle le respect de sois même et des autres. A ce niveau là, la liberté n'a peut être même plus de sens.

Je pense qu'à partir du moment où l'on se respecte, les choses autour de nous s'accorderont avec nos sentiments, nos désirs les plus profonds. Lentement parfois, mais à mon avis, plus sûrement qu'à
coup de massue.

Oui, il est apparemment encore nécessaire de se battre pour la liberté dans certaines régions du monde, mais plus ici. Maintenant je pense que les femmes, comme les hommes, doivent prendre leurs
responsabilités vis à vis de leur liberté et l'assumer entièrement.

En tant qu'homme, je me fais aussi insulter, rabaisser, manipuler, etc... par d'autres hommes mais aussi par des femmes, seulement au lieu de me cacher derrière ce que je pourrais facilement
appeler une supposée misandrie (contraire de misogynie) des femmes, je prends sur moi, je me tais, j'en pleure parfois, ou je me défends mais je ne vais certainement pas aller me battre et
interdire aux gens d'être ce qu'ils sont tout simplement à cause d'une peur que j'ai de faire face au monde dans lequel je vis. J'essaie de la surmonter et de la comprendre.

J'ai peut être tort mais c'est ce que je pense.

Voilà, et une bonne journée.


Bambiii 15/06/2011 14:51


armel h > haaaa j'y ai pensé en l'écrivant ! Y a déjà eu débat là-dessus sur un ancien post sur ce blog ! ;)


armel h 15/06/2011 14:02


oooh noooon, PAS "moyenâgeux" utilisé dans un sens péjoratif pour évoquer un monde plongé dans une nuit permanente peuplée de moines déments aux yeux caves... pas ça... que tout le monde relise
Régine Pernoud et arrête de s'imaginer que vivre loin et il y a longtemps c'est forcément être une brute barbare et ignorante...
(ce qui s'apparente à du racisme, soit dit en passant)


Bambiii 15/06/2011 10:30


Xael > oué je sais : on doit s'estimer "heureuses"...

janine > cette 1ere phrase était surtout un clin d'oeil au film "le grand détournement". Ceci dit, le "Féminisme" aujourd'hui est un terme malheureusement péjoratif qu'il faut expliquer pour ne
pas laisser croire qu'on parle d'amazones persuadées de pouvoir vivre sans les hommes.

egan > eeeeet c'est pour ça que dans le film ET dans mon texte, on parle bien d' EGALITE depuis le début. quitte à rabacher, hin. houlala.

Black Bird > c'est étonnant hin ? et pourtant si vrai.

Thorn > han-naann il est ultra-déprimant ce blog !!

Jul > ta photo de mes fesses n'en aura que plus de valeur. ♥

florence > c'est pas très français. Ok, je te l'accorde. Méééé c'était histoire de souligner le truc quoi. T'sais, pas "écrit" mais plus "parlé". hin ?.. voilà.


florence 15/06/2011 05:12


"quand tout ça m'a paru si ENCORE d'actualité..."

T'es pas sérieuse quand même ?


Jul 14/06/2011 17:55


Féministe ! ( pointe du doigt )


Thorn 14/06/2011 15:50


Le petit lien qui va bien : http://www.viedemeuf.blogspot.com
Certaines anecdotes rappellent bien qu'il y a encore du boulot !


HoBBeS 14/06/2011 15:22


Un jour, ma copine m'a fait découvrir que j'étais féministe sans le savoir: c'est pas "vouloir que les femmes soient au-dessus des hommes", c'est simplement "vouloir que les femmes soient au meme
niveau les hommes".
Ah bon, y'a encore besoin de preciser? Moi je croyais que "vouloir que les femmes soient au meme niveau les hommes", c'était juste "etre normal", pas "etre féministe".

Enfin au moins, la ou on travaille, hommes et femmes ont le meme salaire. Apparemment, ca non plus c'est pas la norme...


Black Bird 14/06/2011 14:45


J'ai l'impression que les gens résignés avaient disparu à une époque. Je ne savais pas qu'il y avait des femmes en France pour accepter pareille moyenâgerie.


maud 14/06/2011 13:57


Effectivement, je suis bien d'accord avec toi.
Je comptais aller le voir, mais faut vraiment me pousser pour que je dépense 10euros dans une séance de cinoche: c'est plus vraiment à la portée du premier venu...

Mais je le verrai quand même ^-^


egan 14/06/2011 13:31


A noter que, pour être complètement juste, il y a aussi des (très rares) situations ou ce sont les femmes qui gagnent plus que les hommes à travail égal. Par exemple à Roland Garros les femmes
doivent faire moins d'heures (puisque les matchs se jouent au meilleur des 3 sets) et elle on droit au mêmes gains que les hommes (qui jouent des matchs au meilleur des 5 sets).
Il faut également dénoncer cela.


Guillaume Boucherit 14/06/2011 13:30


Le combat pour l'égalité des sexes sera, hélas, toujours d'actualité, tant que l'Homme sera ce qu'il est actuellement. Les racismes sont une maladie profondément enracinée dans nos sociétés et
mentalités, et pourtant "Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée" ce qui rend la chose encore plus terrible il me semble. Le féminisme est un beau combat, une lutte véritable, le seul
problème demeure dans le fait que malheureusement nous en ayons besoin...


janine 14/06/2011 13:24


"(qui n'est pas un flim sur le féminimse) qui parle seulement de justice,et d'une bataille pour obtenir quelque chose de NORMAL." et si le féminisme c'était justement ça, la justice, et obtenir
quelque chose de normal? je ne crois pas que ce soit autre chose en fait... ça me rappelle cette citation "Feminism is the radical notion that women are human beings" :)


Xael 14/06/2011 12:32


Merci pour l'info' film, ça me touche particulièrement : j'en ai marre de voire les gens rigoler doucement, y compris les "mères/tantes" quand je parle de combat vers plus d'égalité et des moyens
culturels qui sont les miens pour faire quelque chose, à ma mesure.
P'tin, on est pas rendu(e)s.


Présentation

Dates de Dédicaces

Samedi 6 Déc : à partir de 16h
chez "
Les pipelettes" - Romainville
 

Dimanche 7 Déc : à partir de 14h
au "
Salon du livre de Boulogne" - Boulogne
 

Biblio

Nouvelles Vies (le 24/09/2014)

17 mai

Loin de villes, proche des gens

Les coloc's

 

coloc-amazon.jpg

 

On dit de L'an 2000

Tita ne dort pas

 

book.jpg